Psy thérapie brève à Bergerac

La Méthode Feldenkrais et les postures du stress

D’après différents constats, il semble que la plus grande cause du stress soit l’incohérence, le conflit que l’on mène avec soi-même et en rapport à ce qui nous entoure.

Le moyen le plus direct pour ramener de la cohérence dans la vie d’une personne est la voie motrice.

Selon la Méthode Feldenkrais, l’enjeu pour remédier aux troubles liés au stress est de coordonner les mouvements du corps mais aussi la motricité à la pensée, aux sentiments, à la sensibilité, au monde extérieur, et de replacer les sensations au centre de nos observations, afin de réorganiser le système dans son ensemble.

Exploration du champ des actions possibles

La Méthode Feldenkrais invite à retrouver ses sensations propres, à éliminer les tensions inadaptées à une situation par le moyen de mouvements doux, organisés en processus exploratoires et ludiques. Souvent les tensions musculaires reflètent nos peurs, des traumatismes, elles sont le reflets de nos émotions. Or, il apparaît que quand tombent des tensions musculaires inadéquates, les émotions parasitantes qui les accompagnent se dissipent aussi, et même à notre insu.

La méthode prend ancrage dans les possibilités squelettiques et articulaires dans le champs de la gravitation, la musculature y étant considérée comme auxiliaire au mouvement et devant s’adapter et se modeler en fonction de l’action projetée ou effectuée.

Ces séances permettent de développer un vocabulaire sensoriel et moteur, d’enrichir et d’élargir par voie de conséquence ses possibilités d’action et d’acquérir de nouvelles options.

Bénéfice de la méthode dans les cas de stress

Contre le stress, cette méthode nous apprend à élaborer des options et donc à retrouver la possibilité du choix.

Très pratiquement une leçon permettra de repérer nos postures ou nos fonctionnements générant le stress, d’apprendre à les anticiper, et à y remédier.
Les tensions que nous renfermons se sont installées en un certain temps, nous vivons parfois avec elles depuis de nombreuses années, de même parfois faut-il un laps de temps, plus ou moins long selon le degré de résistance, pour les atténuer ou les évacuer.

C’est une méthode qui permet non seulement de repérer des troubles et d’y pallier, mais aussi de stimuler nos capacités de récupération en réveillant l’extrême plasticité du système nerveux.

Mieux-être par la prise de conscience

Donc par de petits mouvements respectueux de la personne et par l’observation de la façon de les faire, on obtient peu à peu un abaissement des tensions musculaires inutiles, souvent résiduelles, ou installées par habitude. A partir de là peuvent se rétablir des schémas de confort et de bien être pour l’action.

À l’issue d’une séance de groupe (PCM), la personne ressent un mieux-être, une détente, mais cela est tenu pour un bénéfice secondaire et non un objectif à atteindre. L’objectif serait plutôt d’apprendre à inventer à partir de la connaissance de soi, de son schéma corporel propre et de son expérience, ce qui permettra à chacun de façon autonome de se débarrasser de ses difficultés et de ses douleurs.

Le développement et l’entretien sensoriels, moteurs et kinesthésiques sont bénéfiques à tous ceux qui pratiquent des disciplines artistiques ou sportives, mais en général à toute personne qui entend vivre bien.